Belle journée ensoleillée pour démarrer une campagne, qui sera courte mais dense, dans une circonscription, la 18ème de Paris, que connaît bien Violette Baranda, candidate pour l’UDE, Union des Démocrates et des Ecologistes, puisqu’elle y vit depuis plusieurs décennies.

Violette Baranda et Gilles Saulière ont passé toute l’après-midi avec les habitants du quartier de la Place Dullin, parlant de leurs attentes sur leur quartier, échangeant sur le nouveau Président, Emmanuel Macron, le nouveau gouvernement, l’espoir qu’il peut porter, mais aussi, souvent, pointant le malaise d’une Loi Travail largement méconnue, mais dont, dans la circonscription, certains effets, des plus désagréables, se font déjà sentir, avec le dossier TATI, qui risque de laisser sur le carreau, plus de 1000 salariés, puisque depuis la Loi Travail, dite « Loi El Khomri », , ainsi que le déclare Thomas Hollande dans Le Monde du 20 mai 2017 : extrait de l’article du Monde : (cliquer ici pour accéder à l’article sur le site du Monde)

« On espère bien que le nouveau gouvernement va se mobiliser et faire pression sur le groupe Eram [propriétaire de l’entité qui ­contrôle Tati] pour éviter les licenciements », avait-il lancé le 13 mai, quelques jours avant la formation de l’équipe d’Edouard Philippe. D’autant, avait poursuivi MHollande, que, la « loi Macron » d’août 2015, « a supprimé l’obligation pour les ­groupes de financer les PSE [plan de sauvegarde de l’emploi] de leurs filiales en redressement judiciaire ». Ce texte, d’après lui, « pousse des groupes à abandonner leurs filiales ».

Ses propos font allusion à une disposition relative aux actions à mettre en place à l’occasion d’un PSE dans une société qui dépose le bilan : depuis la promulgation de la loi « croissance et activité », l’administration se prononce sur la régularité d’un plan social en fonction des « moyens dont dispose l’entreprise » et non ceux du groupe auquel elle appartient.

Le binôme Baranda-Saulière a également croisé Myriam El Khomri, candidate sur la circo, pour le PS ou En Marche ou les deux, on ne sait pas trop en fait, et en ont profité pour lui demander gentiment de « rendre le logo », puisque Myriam El Khomri ornait ses premiers tracts de campagne du logo UDE… UDE, dont Violette et Gilles sont les candidats.

Le souci devrait être réglé, et les tracts, affiches et autres matériels de campagne, comportant le joli logo UDE, détruits, pour ce qui concerne Myriam El Khomri. (à suivre néanmoins avec attention)

Leave a Comment

Agenda

facebook